Pages

mercredi 6 juillet 2011

En quête de services (Le retour)


Dans le cadre de notre travail sur la qualité de l'accueil, nous avons mené ce printemps une enquête sur l'accueil et les services. La précédente enquête remontait à 2008.
Les résultats de l'enquête sont présentés sur le site du SCD. On peut notamment consulter les données chiffrées de l'enquête et une analyse de ces résultats.
La qualité de l'accueil est globalement jugée très positivement (à 91%) et même les horaires d'ouverture sont jugés adaptés (82 %). Evidemment, les propositions des 20% des répondants qui suggèrent une modification de ces horaires d'ouverture couvrent tout le spectre possible, les 24h d'une journée, les 7 jours de la semaine et les 365 jours de l'année.
Ce qui m'a le plus surpris, c'est le classement prioritaire des huit propositions de nouveaux services que nous avions faites. Nous avions établi cette liste en la limitant à des services pour lesquels nous nous sentions prêts à entamer un travail si jamais ils étaient jugés prioritaires. Instinctivement, j'imaginais notamment que la proposition d'installer des distributeurs de boissons et/ou de friandises figurerait assez haut dans le classement. Eh bien je me trompais !
Les deux propositions qui figurent largement en tête, à peu près à égalité, ont comme point commun de concerner les conditions de travail sur place dans les bibliothèques. D'un côté, il s'agirait de disposer de salles de travail en "silence absolu" (d'assez nombreuses remarques en commentaire libre pointaient par ailleurs le manque de silence dans les salles ou le manque d'action des bibliothécaires pour faire respecter la discipline) et de l'autre de pouvoir réserver en ligne les salles de travail en groupe. J'ai donné les résultats pour l'ensemble du SCD. Pour la bibliothèque Robert de Sorbon, où les sept salles de travail en groupe sont très utilisées et où il faut se déplacer au bureau de renseignement pour réserver une salle, cette proposition est arrivée largement en tête du classement.
Nos premiers engagements suite à cette enquête ont été annoncés en même temps que les résultats.

5 commentaires:

27point7 a dit…

J'avais prévu de faire un petit billet au sujet de l'enquête, mais je me doutais que tu finirais par le faire de ton coté...
Moi aussi j'ai été agréablement surpris de voir que les étudiants venaient chercher à la bibliothèque des outils pour... étudier.
Evidemment, ça ne veut pas dire qu'on doit faire une croix définitivement sur les machines à café, distributeurs de hot-dogs, jeux vidéos, BD, poufs et autres hamacs, mais ce n'est pas ce genre de "services" qu'ils attendent en priorité.

Ils nous jugeront d'abord sur la qualité et la quantité des documents, en ligne et imprimés, la possibilité de travailler selon différentes modalités qui doivent s'articuler dans l'espace et le temps (seuls/en groupe, en silence/bruyamment), et la mise à disposition de matériel pour faciliter leurs travail (ordis fixes + portables).

Cela nous étonne, mais est-ce si étonnant dans le fond?

Mathieu

Daniel Bourrion a dit…

Bonjour. Dans vos engagements, je vois "Des salles de travail « Silence » ► Mise en place d’une salle « Silence absolu » (travail individuel sans appareils informatiques) au niveau Jardin à compter de septembre 2011"

Euh... Je ne vois pas bien le rapport entre le bruit et un outil informatique : on peut faire bcp de bruit sans un appareil informatique, et être très silencieux avec...

JC Brochard a dit…

Daniel,
On peut être bruyant avec ou sans appareil informatique mais il est parfois impossible d'être silencieux avec un de ces appareils (sons sytèmes, ventilation du disque dur, frappe sur le clavier...).
Nous avons souvent reçu des plaintes à ce sujet car les différents usages cohabitent dans nos salles de travail. C'est pourquoi ces appareils pourront être utilisés partout dans les 6500 m2 de la bibliothèque (nous ne manquons pas de prises), sauf dans cette salle de vingt à trente places.
On verra ce que ça donne et comme on fera le point à la fin de l'année universitaire, j'imagine.

27point7 a dit…

au Danemark, j'ai vu des salles "silence" où en effet les ordinateurs étaient interdits.

Mathieu

Olivier Legendre a dit…

Chapeau pour la démarche et pour la communication.
Le côté : "vous avez dit ça, on fait ça" est du meilleur effet.
Toujours amusant, le contraste entre ce que font les lecteurs (du bruit) et ce qu'il veulent (du silence). N'oubliez pas de nous faire un petit retour sur votre expérience silencieuse !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails