Pages

mercredi 30 avril 2008

Une offre de lecture publique complètement illisible


La navigation sur le site internet de la ville de Nancy a été modifiée depuis la dernière fois que je l'ai visité il y a quelques mois.
Dorénavant, lorsque l'on clique en page d'accueil sur l'onglet "Culturelle", on n'arrive plus sur une page intermédiaire présentant les principaux établissements culturels municipaux, mais directement sur la page de la Bibliothèque municipale :

On pourrait se féliciter que l'offre de la ville en matière de lecture publique soit ainsi favorisée et fortement mise en valeur.
Sauf que, sauf que, quand on commence à lire les informations figurant cette page, on en vient vite à se poser des questions : "un fonds encyclopédique et spécialisé"..., " Elle propose des ouvrages généraux, un fonds de documents sur la Lorraine, des manuscrits"..., "L'essentiel des ouvrages n'étant pas en libre accès (...) Ils seront disponibles à la banque de prêt dans un délai de 20 minutes."...
Je ne sais pas à quoi peut penser un néo-nancéen qui souhaiterait se renseigner pour s'inscrire à la bibliothèque, mais moi, au bout de quelques temps, je me dis que ce que je suis en train de lire correspond à la présentation d'une bibliothèque patrimoniale d'étude, pas de la bibliothèque municipale généraliste que je m'attendais à trouver sous ce vocable.
Et effectivement, si on promène ses yeux sur la page, on finit par repérer dans le menu de gauche un autre lien qui mène lui vers la page de la Médiathèque municipale ! :

Là, tout de suite, on comprend qu'on a affaire à un autre type d'établissement : "Ouverte à tous, la médiathèque offre en libre accès, sur quatre étages, plus de 100 000 documents : revues, romans, documentaires, bandes dessinées, documents sonores, DVD, cédéroms pour les enfants et les adultes ainsi que des accès Internet."

Nancy est loin d'être la seule ville de France où les fonctions de bibliothèque de lecture publique et de bibliothèque patrimoniale sont fortement différenciées et assurées dans des locaux différents, mais il me semble qu'il y a deux choses qui rendent particulièrement illisible et incompréhensible l'offre de lecture publique telle qu'elle est présentée sur le site de la ville :
  • L'utilisation pour dénommer les deux établissements de vocables ("bibliothèque municipale" et "médiathèque municipale") qui, en 2008, sont des quasi-synonymes, pour de nombreuses collectivités, pour une bonne partie des professionnels des bibliothèques et surtout pour le grand public.

  • La présentation des deux établissements d'une façon aussi ostensiblement étanche. C'est un peu comme si le Ministère de la Culture avait une Direction du Livre et une Direction de la Lecture ! (mais, c'est un autre sujet, le problème ne se pose pas à ce gouvernement qui compte se passer complètement de sa Direction du Livre et de la Lecture...)
Le plus étonnant dans tout ça, c'est que cette présentation n'est en tout cas probablement pas due à une quelconque rivalité entre les deux établissements, ni à une bataille d'égos entre leurs responsables : la Bibliothèque Municipale et la Médiathèque Municipale de Nancy ont un seul et même directeur !!

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails