Pages

samedi 15 août 2009

La sereine trouvitude

Rodriguez. Photo : Peter Ellenby
J'espère que je ne rêve pas trop souvent du boulot, mais ça doit m'arriver. Il y a quelques semaines, je me suis réveillé avec en tête cette évidence : si avec la sérendipité on peut être amené à trouver ce qu'on ne cherche pas (et je suis persuadé que la sérendipité peut être facilitée ou amplifiée par le flair et la curiosité), il y a quand même bien des cas où, si on ne sait pas ce qu'on cherche, on ne risque pas de le trouver !
Prenons un exemple.
  • Il y a quelques temps, je recherchais des informations sur le groupe de musique Rodriguez. Assez vite, j'ai trouvé une page Wikipedia sur eux, et aussi une chronique assez détaillée et informative de leur unique album. Mieux que rien, mais je me souvenais avoir lu des informations détaillées sur le groupe sur le site de leur maison de disques, au moment de la sortie du disque en 2000, une époque antédiluvienne où l'on se connectait en bas débit.
  • Ca tombe bien, ce label, Devil In The Woods Records, est toujours en activité. Las, comme beaucoup, ce label indépendant a eu un parcours tumutueux et son site actuel ne fait aucune mention de ses productions passées.
  • Qu'à cela ne tienne, le web dispose d'une machine à remonter le temps, la Wayback Machine d'Archive.org. Un outil très précieux, mais avec un moteur de recherche très particulier puisque le seul critère de recherche possible, c'est l'URL d'un site. Aucune recherche en texte n'est possible sur les sites archivés (et ça se comprend, ça reviendrait à archiver en nombre des base de données de la taille de celle d'un moteur de recherche comme Google).
  • Mais caramba ! Aucun résultat pour www.devilinthewoodsrecords.com !
  • Oui mais, finalement c'est logique, puisqu'en 2000, la pochette du disque l'atteste, l'adresse du site de Devil In The Woods était www.devilinthewoods.com.
  • Bingo ! En quelques instants, la Wayback Machine me propose une liste de pages archivées de 1998 à 2007. Je choisis de consulter celles du 15 mai 2000, et en quelques clics je retrouve les pages que j'avais lues à l'époque, avec la biographie du groupe et la présentation de son disque.
Effectivement, donc, si je n'avais pas su que ces pages avaient existé, je n'aurais pas été fouiné là où je les ai finalement dénichées. Plus crucialement encore, si je n'avais pas su comment chercher, j'aurais eu encore moins de chance de trouver. Connaissances de base, connaissance des ressources à disposition, mémoire, astuce, chance,... La sérendipité c'est toujours bon à prendre, mais pour une sereine trouvitude pas dépitée, les compétences documentaires, on ne fait pas mieux !

1 commentaire:

brigetoun a dit…

ne désespérez pas le vulcum pecus

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails