Pages

vendredi 7 mars 2008

Casse-toi pauvre touriste (ou paye) !

La bibliothèque Mazarine par Adelyn Lee
En allant visiter l'agrégateur de fils RSS Libworm pour avoir une idée de son contenu, je suis tombé sur un billet du blog Bridges and ballons au titre alléchant, Getting kicked out of the Mazarine library (ce blog est arrêté, même si le lien fonctionne encore aujourd'hui. Le billet est repris dans les archives d'un nouveau blog, A sarabande of senses).
La lecture du billet ne m'a pas déçu ! L'auteur, une américaine qui vivait à Paris, y raconte sa mésaventure à la Bibliothèque Mazarine.
Naïvement, ayant appris que la bibliothèque de l'Institut était une bibliothèque publique, et bien qu'intimidée par les vigiles patibulaires à l'extérieur (peut-être des militaires du plan Vigipirate ?), elle avait cru pouvoir entrer librement dans la bibliothèque, visiter ce monument, mentionné dans un livre sur les plus belles bibliothèques du monde, et y prendre des photos.
Elle s'en est rapidement fait éjecter de façon assez humiliante, au prétexte qu'il fallait payer une inscription pour utiliser les services de la bibliothèque (sans qu'on lui propose de laissez-passer temporaire qui permet de bénéficier gratuitement des services de la bibliothèque pendant deux jours consécutifs dans l'année civile !).
On ne peut même pas lui suggérer une visite virtuelle à la place vu que le lien sur le site de la Mazarine ne fonctionne pas...!

Dommage que cette personne ait récemment quitté Paris. Pour qu'elle poursuive son expérience de l'accueil des bibliothèques de la capitale française, on aurait pu lui proposer un jeu à gages, du genre :
Aux américains qui croiraient que, comme le proclame le fronton de la Boston Public Library depuis 1895, l'accès aux bibliothèques publiques françaises est "Free to all", je ne peux que souhaiter "Good luck" !

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails