Pages

dimanche 18 novembre 2007

La bibliothèque interdite aux moins de 18 ans !

Eugène Atget - Cabaret de L'Enfer, boulevard de Clichy (Tirage entre 1910 et 1912 d'après négatif de 1910, Série Paris pittoresque, 2e série)
Et pas n'importe quelle bibliothèque, puisqu'il s'agit tout simplement que notre Très Grande Bibliothèque, la Bibliothèque Nationale de France.
Oh, ce n'est pas un scoop. L'accès à la bibliothèque de recherche n'est ouvert qu'aux plus de 18 ans justifiant d'une recherche d'ordre universitaire, professionnel, ou personnel nécessitant le recours aux collections concernées, tandis que la bibliothèque d'étude est ouverte à tous, mais à partir de 16 ans seulement.
Non, ce qui fait réagir Fabien Gruhier ici ou Claude Guillon là, c'est le paradoxe de voir la BNF organiser en grande pompe à partir du 4 décembre prochain une exposition intitulée L'enfer de la bibliothèque, Eros au secret, qui a pour objectif de lever le voile sur la vérité de l'Enfer de la Bibliothèque Nationale, où sont rassemblés textes et images réputés contraires aux bonnes mœurs, tout en décidant d'interdire cette exposition aux mineurs (l'interdiction initialement annoncée aux moins de 18 ans a depuis été abaissée aux moins de 16 ans).
On a vraiment l'impression que la BNF se tire une balle dans le pied avec cette exposition. Elle entrouvre la porte de l'Enfer mais, effrayée par sa propre audace, la chaleur et l'odeur de soufre, elle la referme aussitôt en se coinçant les doigts dedans. Voilà ce que c'est que de jouer avec le feu !
Ou alors, elle se contente d'afficher l'interdit pour mieux attirer le chaland...
C'est ce que laissent penser les deux commissaires de l'exposition dans leurs justifications alambiquées ([les mineurs] "pourront toujours consulter le catalogue qui n’est assorti jusqu’ici d’aucune clause restrictive et qui, nous l’espérons, se trouvera dans de nombreuses familles") parues dans les Chroniques de la BNF et citées par Claude Guillon. En plus, comme le signale Fabien Gruhier, la plupart de ces images s'affichent librement sur Gallica, où elles sont peut-être même à l'abri des logiciels de contrôle parental.
La BNF n'est pas la seule grande institution culturelle européenne à explorer les limites de l'acceptabilité en art en cet automne 2007, puisque le Barbican de Londres propose depuis le 12 octobre une exposition intitulée Seduced : Art and sex from the Antiquity to now qui, vous l'avez deviné, est interdite aux moins de 18 ans.

Comme souvent, les illustrations de ce billet ont été choisies parmi les premières pages de résultats d'une recherche d'images, cette fois-ci sur les termes enfer et bibiothèque.
Il n'y a donc pas d'intruse à chercher parmi ces trois images. Juste un peu de malice dans la sélection !

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails