Pages

jeudi 31 mai 2007

La Médiathèque, le Maire et le Baptême de la Médiathèque

Est-ce que les Marnais associent systématiquement leurs médiathèques à des hommes politiques ? En tout cas, c'est ce que semblent penser les collectivités du département...

Depuis le milieu des années 1990, il y avait déjà à Vitry-le-François la Médiathèque François Mitterrand. Je ne crois pas que cette médiathèque de quartier ait jamais prétendu rivaliser avec la Bibliothèque Nationale de France et, non, l'ancien président n'a aucune accointance particulière avec cette petite ville du sud marnais.
Depuis le début des années 2000, il y aussi la Bibliothèque Georges Pompidou de Châlons-en-Champagne. Certes, Georges Pompidou est durablement et indirectement associé à la lecture publique depuis que la Bibliothèque Publique d'Information a ouvert ses portes au sein du Centre Georges Pompidou à Beaubourg, mais à part ça, il n'y a rien à ma connaissance qui fasse le lien entre les bibliothèques, cet autre ancien président et la capitale administrative de la Champagne-Ardenne.

Aujourd'hui, voici ce qu'on peut lire sur la page d'accueil du réseau des bibliothèques et médiathèques de Reims :
La médiathèque Cathédrale a été rebaptisée Médiathèque Jean Falala en janvier 2007, suite au conseil municipal du 29 janvier 2007 et sur proposition du maire Jean-Louis Schneiter, pour rendre hommage au maire de Reims décédé en 2006, qui était à l’origine des projets des médiathèques rémoises.

C'était trop simple. Depuis son ouverture il y a quelques années la médiathèque centrale de Reims était dénommée Médiathèque Cathédrale. Personne n'avait été pris par surprise, puisque l'entrée de la médiathèque est située pile en face de la cathédrale. Voilà maintenant qu'elle prend le nom de Médiathèque Jean Falala. Certes, cette fois-ci le lien avec Reims est évident, mais le choix de la médiathèque comme bâtiment pour lui rendre hommage peut surprendre. Certes, il était encore maire quand le projet a été lancé, mais pas au moment de son achèvement je crois. Et au cours de ses seize années de mandat comme maire, il a porté de nombreux autres projets, dont certains dont il était très fier (Je me souviens qu'il avait déclaré à Télérama que la réalisation dont il était le plus fier était le Parc des Expositions. Il avait aussi porté à bout de bras le projet de Centre des Congrès).

Reims est spécialiste en baptêmes depuis Clovis et Saint-Remi. Dans le cas précis, la Ville a attendu plusieurs années avant de baptiser sa médiathèque. Pas de chance : si elle avait attendu quelques mois de plus, le nom d'un candidat qui aurait fait l'unanimité et qui aurait contribué à la renommée de la ville serait apparu.
Il s'agit de quelqu'un prénommé Jean (comme M. Falala), qui était né en 1929 (comme M. Falala), dont la famille était d'origine ardennaise (comme celle de M. Falala), qui était né à Reims (pas comme M. Falala) et qui y avait passé une partie de sa vie (les 18 premières années, soit beaucoup moins que M. Falala).
Cette personne, c'est Jean Baudrillard, l'intellectuel français de renommée mondiale, décédé le 6 mars 2007. De renommée mondiale, certes, mais vu le peu de réaction à Reims au moment de son décès, il semble bien que sa ville natale a oublié ce qui le liait à elle...

1 commentaire:

JC Brochard a dit…

Les choses commencent à bouger : un premier événement rend hommage à Jean Baudrillard à Reims ce mois-ci, avec notamment une exposition inédite à la BU Robert de Sorbon.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails